Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Les forêts de Ravel

Engagé volontaire pendant la Première Guerre Mondiale, Maurice Ravel conduit des ambulances, transportant de nombreux blessés jusqu’aux hôpitaux de campagne.

« Le service des armées ne lui avait donné ni l’occasion, ni le loisir de jouer depuis qu’il s’était engagé. Il n’en avait d’ailleurs pas éprouvé l’envie. Il lui arrivait de penser que la musique c’était fini pour lui. » Appelé dans un château au bord de la Meuse « pour exécuter une corvée, il aperçu un piano. Le lendemain il retourna dans le vestibule du château et se mit à jouer. « Quand Ravel leva la tête, il aperçut, à distance respectueuse, debout dans l’entrée et sur les marches de l’escalier, une assistance muette. » La découverte de ce piano fut son meilleur souvenir de ses années de guerre.

Michel Bernard retrace le parcours de Maurice Ravel de mars 1916 à son retour à la vie civile en narrant les forêts traversées et rencontrées. Superbe !

 

Les forêts de Ravel, Michel Bernard, La table ronde

 

Les forêts de Ravel

 

Marie Nawrot