Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Conférence-rencontre avec Pierre Kretz

mercredi 24 juin 2015 à 20 heures
conférence-rencontre avec Pierre Kretz pour »Le nouveau malaise alsacien »* suivie d’une séance de dédicace
*éditions Le Verger éditeur

Le rejet par de très nombreux Alsaciens de la réforme territoriale qui unit l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne est souvent taxé de « repli identitaire ». Pierre Kretz nous invite ici à dépasser cette accusation facile : non seulement la loi mais également la manière dont elle a été imposée relèvent d’un rejet de la démocratie, piétinent les conventions internationales et ignorent les réalités historiques et culturelles. L’expression « malaise alsacien » a été utilisée en 1919 par la presse pour évoquer l’imbrication inextricable de questions linguistiques, scolaires, sociales et religieuses qui compliquait la réintégration de l’Alsace dans la République française dont elle avait été coupée pendant 47 ans. Cent ans plus tard, un « nouveau malaise alsacien » est né de la loi
du 25 novembre 2014 créant une région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, rejetée par 96% des élus départementaux et régionaux. Une région tellement absurde que même les parlementaires socialistes alsaciens n’ont pas voté cette loi, pourtant proposée par un gouvernement issu de leur parti. Aux accusations douteuses de passéisme et de repli, la colère de Pierre Kretz oppose réflexion, explication et analyse.

Ancien avocat, Pierre Kretz n’en revient pas de voir le gouvernement de son pays, se disant patrie des droits de l’homme, nier à ce point l’État de droit et les conventions internationales. Romancier lu de part et d’autre du Rhin et auteur de l’Alsace pour les nuls, il ne pouvait imaginer que sa région soit un jour rayée de la carte sans la moindre consultation de la population. Homme de gauche, il est consterné de voir un gouvernement se disant de gauche ignorer à ce point l’histoire et mépriser comme il le fait les aspirations profondes d’une grande majorité d’Alsaciens.kretz_DSC_1352