Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Conférence-rencontre avec Jean Camille Bloch et Jean-Pierre Lambert pour  » Juifs d’ALSACE AU XXe SIECLE »

1couv_Juifs_Alsace

Mercredi 4 février à 20 h
Conférence-rencontre avec Jean Camille Bloch et Jean-Pierre LamberT pour  » juifs d ALSACE AU XXe SIECLE « * suivie d’une séance de dédicace
*éditions de la Nuée Bleue

La préservation et l’étude de la mémoire du judaïsme revêtent au moins deux aspects : la recherche historique fondée sur l’étude de documents disséminés ou parfois cachés, mais aussi  l’étude  du riche patrimoine immobilier  ou mobilier qu’il nous faut redécouvrir et protéger. Dans l’Alsace rurale,  la majorité des communautés juives, aujourd’hui disparues, n’ont  laissé que très peu de traces visibles. Cependant la Société d’Histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine a pu rassembler  une collection unique d’objets ayant trait au judaïsme alsacien. De tout temps les juifs d’Alsace ont choisi ou été obligés d’inventer de nouvelles voies, de développer de nouvelles solidarités pour participer pleinement au bien commun et à leur environnement, sans pour autant renoncer à leur identité propre. André Néher, penseur important de notre siècle, a pu parler de double demeure ou de  double fidélité. C’est  de ce double effort que nous parle ce livre qui se veut résolument optimiste, préférant évoquer par exemple, « les Justes »  plutôt que les bourreaux.
Jean Camille Bloch est  né en 1946 à Barr. Ingénieur de formation, généalogiste des communautés juives alsaciennes et vosgiennes depuis 30 années. Il est président de la Société d’Histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine, vice-président de la Société d’Histoire de Durmenach. Auteur de plusieurs ouvrages et articles concernant la Shoah et la préservation de la mémoire, il est acteur des évènements mémoriels de Durmenach relatés dans le livre « Juifs d’Alsace au XXe siècle ».
Jean-Pierre Lambert, originaire de Benfeld, est  né en 1945.  En parallèle de sa carrière d’ingénieur, il s’est très tôt intéressé  à la mise en valeur du patrimoine juif . Il est vice président de la Société d’Histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine et des Amis du Musée Judéo-Alsacien de Bouxwiller et co-fondateur de la « journée européenne de la culture juive ». Dans cet ouvrage, il s’est penché sur l’histoire très particulière des juifs de Dambach où un dépôt important de livres et objets rituels (genizah) a été trouvé dans le grenier de la synagogue.