Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Conférence-rencontre avec Frédérique Toudoire-Surlapierre

 

Vendredi 23 mai à 20h

CONFERENCE-RENCONTRE AVEC FREDERIQUE TOUDOIRE-SURLAPIERRE pour son essai « Oui/Non »* suivie d’une séance de dédicace

*publié aux éditions de Minuit dans la collection Paradoxe

 

Savoir dire non, c’est affirmer sa force de caractère. Le non est un séducteur, il a toujours eu les faveurs intellectuelles de l’Europe. il permet le débat, la contestation, il met en valeur l’esprit critique. Mais ce mot est dangereux : poussé dans ces retranchements, il peut devenir nihilisme ou négationnisme. Le oui paraît en revenche beaucoup plus insignifiant. Il est le mot de l’accord, du consentement, de l’assentiment un peu béat. La littérature a stigmatisé cette posture par le oui du mariage, le happy end attendu des comédies. le oui ne serait donc pas plus qu’un faire valoir du non, une sorte d’interlocuteur un peu naïf sommé de lui donné la réplique ? Pris entre le oui et le non, le lecteur est pris entre deux feux littéraires. Tout l’avenir de la littérature est ainsi mis en question. Se libérer des stéréotypes de la langue et des conventions sociales, des affirmations commodes et du refus catégorique, prendre ses distances avec le non, assumer la légèreté et la sensualité du oui nous permettra-t-il de nous défaire de la négativité et du pessimisme? C’est tout le pari de cet essai.

 

Fédérique Toudoire-Surlapierre est professeur de littérature comparé à l’université de Haute Alsace. Elle a pulié Hamlet, l’ombre de la mémoire (Editions du Rocher, 2004), L’imaginaire nordique (l’improviste,2005), La dernière fois (Editions de la transparence, 2007), Que fait la critique? (Klincksieck, 2008) et Arts is fear (Murmure, 2012)