Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Le poids de la neige

Un jeune homme retourne dans son village natal pour y retrouver son père. Victime d’un accident, il est confié à Matthias, citadin qui s’est retrouvé bloqué dans ce village, isolé du reste du monde par une coupure d’électricité. Les deux hommes se retrouvent en tête à tête dans une maison à l’écart du village, entourée de neige dans un hiver glacial. Les habitants doivent s’organiser pour survivre et les deux hommes ne reçoivent que de rares visites. Matthias n’a qu’une espérance : faire partie du prochain convoi pour la ville afin de retrouver sa femme. Le jeune homme a appris que son père était décédé. Et lui-même va devoir se remettre doucement de son accident. Un climat tendu qui s’assombrit au fur et à mesure que l’hiver avance. Christian Guay-Poliquin allie la beauté dangereuse de la nature et la place de l’homme en danger de mort, avec les relations humaines qui peuvent être soudées et très vite devenir méfiance et tension. Un livre addictif et qui nous fait nous remettre en question.

Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin, Éditions de l’Observatoire, janvier 2018.

005286288

Marie Nawrot


Les Rêveuses

Faux semblants, rebondissements, le tout agrémenté d’un style qui exprime de façon précise la réalité, jusqu’à entendre le bruissement des pas sur la neige, à sentir la sueur qui perle sur les fronts…
Ce roman nous emporte, nous secoue, nous émerveille.

Les Rêveuses, Frederic Verger, Gallimard

005035419

Frédéric Versolato


Au pays de la fille électrique

Une ouverture comme un coup de poing (le mot est faible), vingt pages d’une violence inouïe à laquelle s’opposera bientôt la (re)naissance salutaire.

Au pays de la fille électrique, Marc Graciano, Corti

004353930

Frédéric Versolato


L’architecte du sultan

Au XVIème siècle, Jahan arrive à Istanbul avec un éléphant blanc et devient cornac à la cour de Soliman le Magnifique. Il va attirer l’oeil de Sinan, l’architecte impérial, qui va en faire son apprenti. Riche en imagination, en sagesse, en humanité, ce roman fait découvrir l’architecture ottomane à son apogée. On se plonge avec délice dans ce roman riche en couleurs, en odeurs, en personnages détestables et attachants.

L’architecte du sultan, Elif Shafak, Flammarion

004708614

Marie Nawrot


Nos vies

La narratrice, Jeanne Santaire va faire ses courses au Franprix tous les vendredi matin. Elle choisit toujours la même caisse, celle de Gordana. Elle lui invente une vie ainsi qu’à l’homme qu’elle croise à la même caisse. Ses souvenirs à elle aussi remontent à la surface. Marie-Hélène Lafon raconte dans ce roman les solitudes urbaines avec sensibilité.

Nos vies, Marie-hélène Lafon, Buchet-Chastel

004831748

Frédéric Versolato