Librairie 47° Nord

47 degrés Nord

Librairie, maison Engelmann, Mulhouse – Vous avez toute latitude

Valérie Trierweiler chez 47°Nord !

Auteure du livre phénomène « Merci pour ce moment » (Les Arènes) en 2014, écoulé à 600.000 exemplaires, la journaliste Valérie Trierweiler est de retour en librairie le 17 mai avec, cette fois-ci, un roman, « Le secret d’Adèle », évoquant la vie de la maîtresse de Gustav Klimt, la fameuse « dame en or » du peintre autrichien, Adèle Bloch-Bauer.

A cette occasion, elle fera un crochet par Mulhouse et notre librairie le mardi 6 juinà 20h pour une conférence-rencontre durant laquelle elle présentera son ouvrage au public.

Les inscriptions sont d’ores-et-déjà ouvertes pour cet évènement unique.

Valérie Trierweiler©Patrick Fouque


Anne Nivat chez 47°Nord !

Conférence-rencontre exceptionnelle à venir avec la grand reporter Anne Nivat autour de son livre « Dans quelle France on vit » (éditions Fayard) le mardi 9 mai à 20h !

Les inscriptions pour cet évènement sont ouvertes.

pixiz-25-04-2017-11-19-09©Hannah Assouline


La baleine thébaïde

« Elle appelle dans un sempiternel silence. Baleinier recherche matelot pour expédition scientifique dans l’océan pacifique nord. Débutant aimant thébaïde bienvenu. »

Quand Richeville trouve cette petite annonce dans le journal, il saute sur l’occasion de faire quelque chose de grand, quelque chose d’utile : trouver la « baleine 52 », sa baleine sœur, et la sauver de sa solitude.

Seulement, les petites annonces cachent souvent des surprises…

Une épopée scientifique et littéraire, à la fois sérieuse et délirante, surprenante du début à la toute fin par son style poétique, ses intrigues farfelues et ses personnages singuliers.

La baleine thébaïde, Paul Raufast, Alma éditeur

La baleine thébaïdeEvelyne Neunlist


Impossible ici

PRÉMONITOIRE & PROPHÉTIQUE !

Un texte de 1935, écrit avant le « 1984 » d’Orwell, traduit par Raymond Queneau, et terriblement actuel.

Indispensable.

Impossible ici, Sinclair Lewis, La Différence

Impossible ici

Frédéric Versolato


Antoine, quadragénaire, intervient dans les scénarios de cinéma comme une sorte de dépanneur. Il supprime sans le savoir le rôle d’Emma. C’est ainsi qu’il va rencontrer une jeune femme vigoureuse, déterminée, qui va l’entraîner malgré lui dans une folle aventure, alors qu’il est plutôt renfermé, refusant de s’aventurer dans sa vie, son travail, ses amours.

« Elle était capable de tout entendre, la fille du pendu, de la folle perdue et dont le frère était lanceur de couteaux. Elle avait sauté des classes à l’école de la vie. […] Avec elle, je découvrais une nouvelle forme de danger, partager. »

La meilleur chose qui puisse arriver à un homme c’est de se perdre, Alain Gillot, Flammarion

9782081341494_cm

Marie Nawrot