NUITS D'ETE A BROOKLYN - SCHNECK COLOMBE

Nos rayons
NUITS D'ETE A BROOKLYN

NUITS D'ETE A BROOKLYN

SCHNECK COLOMBE
Editeur : STOCK
Collection : LA BLEUE
Date de parution : 26/02/2020

[ean : 9782234086357]

En stock !
20.00 €
Résumé
« Appelons-le Frederick, il a 41 ans, il est professeur de littérature, spécialiste de Flaubert, marié, père de Lizzie, 15 ans et vit, au moment des faits, l'été 1991, dans une jolie maison en briques à trois étages dans le quartier de Carroll Gardens à Brooklyn. Frederick trompe sa femme. Sa maîtresse s'appelle Esther, elle est blanche, juive, parisienne, évidemment plus jeune. Elle vient de terminer ses études de journalisme. Elle est en stage de trois mois à New York. Cet adultère est un évènement minuscule, mais la vie personnelle est plus importante que les mouvements du monde, tant qu'on a la capacité d'y échapper. » Pourtant ce sont bien les mouvements du monde qui vont rattraper Frederick et Esther.Août 1991, à Crown Heights, un quartier résidentiel de Brooklyn, un juif renverse accidentellement deux enfants noirs qui jouent de l'autre côté de la rue. L'un d'eux est tué sur le coup. Ce quartier où cohabitent difficilement les deux communautés se retrouve très vite à feu et à sang, les rues résonnent aux cris de « morts aux juifs » et « vive les nazis », les magasins sont pillés et les voitures brûlent. Pendant que la réaction policière tarde à venir, Rabbins, révérends, mères de famille, journalistes et simples citoyens s'affrontent, cherchant la faute et la violence dans le regard de l'autreL'histoire d'amour entre Esther et Frederick ne survivra pas à ces événements qui les opposent jusqu'à la rupture. Esther ne s'en remettra pas et passera 25 ans à ressasser son amour perdu et à essayer de comprendre ce qui s'est joué lors de cet été 1991. Ce livre est le récit de sa quête pour répondre à la question posée un jour par son amant : Pourquoi ne pouvons-nous pas nous aimer les uns les autresLe roman, écrit d'une plume alerte et qui touche toujours juste, que tire Colombe Schneck de ces événements bien réels transporte autant qu'il questionne sur les thèmes malheureusement actuels du racisme et de l'antisémitisme mais toujours en nous parlant la langue universelle de l'amour et de l'espoir.

Notre avis

Eté 1991, Crown Heights à Brooklyn, New York. Des émeutes éclatent plusieurs nuits durant, fruit de la colère de nombreux Afro-Américains ayant élu résidence dans ce quartier où l'on cohabite bon an mal an avec les Loubavitchs, communauté juive ultra-orthodoxe, à la suite de la mort de Gavin Cato, jeune enfant originaire du Guyana, écrasé devant chez lui par Yosef Lifsh après que celui-ci a perdu le contrôle de son véhicule. Agressés, lynchés, victimes de slogans antisémites, les Juifs new-yorkais vivront cet épisode dramatique comme un véritable pogrom. La communauté noire, encore échaudée par le passage à tabac de Rodney King quatre mois plus tôt à Los Angeles, voit quant à elle dans le traitement de cette affaire par la police et la Justice, l'énième démonstration du mépris et de la haine à son égard.

C'est cette toile de fond explosive que déroule Colombe Schneck dans « Nuits d'été à Brooklyn », convoquant quelques protagonistes réels, dénouant avec une infinie intelligence la complexité de sensibilités, d'injustices et de drames humains qui se télescopent et s'additionnent sans jamais s'embrasser pour mieux se résoudre.

Face à cette histoire sociale et politique, cette « grande histoire », Colombe Schneck pose le miroir de l'anecdotique, l'histoire intime et personnelle d'Esther et Frederick, comme un écho à ce qui se joue à quelques stations de métro de leurs tracas quotidiens, dans l'ombre du New York qui ne s'expose pas sur les cartes postales. Elle, jeune journaliste française d'origine juive ; lui, afro-américain vieillissant et marié, professeur de littérature ; ils sont amoureux, évoluent dans la lumière du Manhattan intellectuel et mondain, mais convaincus de l'impasse dans laquelle les mène leur amour contrarié, reflet de cette ville et de ce monde où Juifs et Noirs sont supposés cohabiter mais ne pas se mêler les uns aux autres.

La plume de Colombe Schneck vagabonde avec grâce et habileté des pensées d'un personnage à celles d'un autre, esquissant avec d'autant plus de justesse la réalité d'une situation complexe, déliant l'enchevêtrement de sentiments – amour, haine, foi, rancoeur, ennui, ambition etc. – qui animent les uns et les autres. A travers la superposition du macroscopique et de l'intime, elle met à jour toute l'ambiguïté de l'humain face au sentiment amoureux dévorant et exclusif : alors que la ville ploie sous la violence d'émeutes meurtrières, rien ne détourne Esther de la seule chose qui importe, Frederick.

Roman hypnotique, nourri par une écriture brillante et rythmée, qui slalome avec frénésie d'une temporalité à l'autre sans jamais noyer le lecteur, pour reconstituer avec virtuosité et rigueur un puzzle complexe et envoûtant. A lire d'urgence !

Alexis

Ils pourraient vous plaire

LA CARTE ET LE TERRITOIRE HOUELLEBECQ MICHEL J-AI LU

LA CARTE ET LE TERRITOIRE

HOUELLEBECQ MICHEL
J'AI LU
L'ILE D'ELLES GIULIVO ROMUALD ANNE CARRIERE

L'ILE D'ELLES

GIULIVO ROMUALD
ANNE CARRIERE
TRANSPARENCE DUGAIN MARC GALLIMARD

TRANSPARENCE

DUGAIN MARC
GALLIMARD
NOUVELLES ORIENTALES YOURCENAR MARGUERITE GALLIMARD

NOUVELLES ORIENTALES

YOURCENAR MARGUERITE
GALLIMARD